Quelle est votre aire protégée préférée ?

Grimpez jusqu’au bord du Grand Canyon aux États-Unis juste à temps pour observer le coucher du soleil. Observez des milliers de gnous migrer du Serengeti vers le Maasai Mara en Tanzanie et au Kenya. Nagez au milieu d'un arc-en-ciel de poissons dans la Grande Barrière de Corail australienne.

Les parcs nationaux du monde offrent des possibilités incroyables de découvrir la nature de près. Certains d’entre eux sont célèbres à juste titre et attirent des millions de visiteurs chaque année. D’autres sont peu connus ou inaccessibles, mais pas moins importants pour la conservation du patrimoine naturel et culturel et la sauvegarde des systèmes indispensables à la survie de la vie sur terre.

Les parcs et réserves décrits ci-dessous ne sont que quelques-unes des aires protégées nouvellement classées ou des exemples moins connus d’endroits sauvages du monde. Ils ont sûrement leurs propres inconditionnels, et nous vous invitions à ajouter les vôtres à la liste !

Publiez votre photo préférée sur Twitter ou Instagram avec le mot dièse #JournéeMondialedelEnvironnement et dites-nous pourquoi vous aimez ou souhaitez visiter cet endroit spécial. Nous partagerons certaines d'entre elles sur notre site et sur les compte Twitter, et Instagram de l’ONU Environnement. Si vous souhaitez nous envoyer directement votre photo, envoyez-nous un courriel accompagné d’une courte description à : worldenvironmentday@unep.org. Partagez-les avec nous avant le 28 février.
 

Shennongjia au Hubei, site du patrimoine mondial, Chine

Les plus grandes forêts primaires de la Chine centrale abritent la salamandre géante chinoise, le singe à nez retroussé du Sichuan et la panthère nébuleuse. Plusieurs botanistes ont fait des expéditions de recherche au sujet de ce haut lieu de la biodiversité depuis le 19ème siècle.

Forêt vierge Shennongjia au Hubei Site du patrimoine mondial, Chine
 

​Monument marin national Papahānaumokuākea, États-Unis.

Le monument marin national Papahānaumokuākea recouvre 1.5 million km2 de terres du Pacifique Nord autour de l'archipel hawaïen, sa superficie est trois fois plus grande que la Thaïlande ou l'Espagne.

De magnifiques poissons de récif, des tortues vertes et 14 millions d'oiseaux marins prospèrent dans le Papahānaumokuākea Marine National Monument.

 

Brandenburg Wilderness Areas, Allemagne

Les autorités locales ont acheté ces terrains abandonnés utilisés pour l’entraînement militaire à l’époque de l’ère communiste. Les espèces menacées telles que le loup gris et la loutre d’Europe sont alors revenues vers ces mosaïques de terres sablonneuses, de forêts et de zones humides.

Les loups sont retournés dans de nombreuses régions d'Europe centrale, dont l’Allemagne.

Saryarka, steppe et lacs du Kazakhstan septentrional

Les zones humides du premier site du patrimoine mondial en Asie centrale sont vitales pour les oiseaux migrateurs tels que la grue blanche sibérienne et le pélican dalmatien. Les steppes sont un refuge pour plus de la moitié de la flore de la région et l'antilope Saiga, gravement menacée.

Dans les zones humides abritant d’importante population d’oiseaux du nord du Kazakhstan, les flamants roses sont le clou du spectacle

Sanctuaire marin national de Palau

Le minuscule archipel du Pacifique a créé un sanctuaire marin de 500 000 km2 – une superficie deux fois plus grande que le Mexique. Palau espère que l'interdiction de la pêche et la prospection minière protégeront son industrie touristique vitale.

Un maquereau dans l'archipel de Palau, où un vaste nouveau sanctuaire marin protège les stocks de poissons.