Monday, June 5, 2017 Rapprocher les gens de la nature et le Canada du reste du monde

Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, nous explique pourquoi son pays célèbre la Journée mondiale de l'environnement

Récits

Le Canada est fier d’accueillir la Journée mondiale de l’environnement cette année. Il y a 45 ans, l’Assemblée générale des Nations Unies fixait la Journée mondiale de l’environnement au 5 juin. Aujourd’hui encore, cette date représente une occasion de renouer avec les autres et avec notre environnement, et de continuer à bâtir un monde durable pour nos enfants et nos petits-enfants.

Puisque le Canada fête son 150e anniversaire, il nous semble tout naturel d’accueillir la Journée mondiale de l’environnement en 2017. Tout au long de cette année, l’entrée de nos parcs nationaux, de nos aires marines de conservation et de nos sites historiques est gratuite. C’est le moment idéal pour visiter le Canada et découvrir tout ce que notre beau pays a à offrir.

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’environnement, « Rapprocher les gens de la nature », nous rappelle à tous combien la terre, l’eau, l’air et tous les êtres vivants sont intrinsèquement liés. Au Canada, la nature est omniprésente. Nous sommes le deuxième plus grand pays au monde et disposons du plus long littoral, de l’une des plus grandes réserves d’eau douce et de près d’un quart des zones humides à l’échelle mondiale. Des forêts pluviales qui bordent les côtes pacifiques de la Colombie-Britannique au permafrost et à la toundra arctiques, en passant par les montagnes et les lacs des Laurentides et par les falaises de grès rouge de l’Île-du-Prince-Édouard, nos paysages naturels contribuent à définir notre pays. Nous avons de la chance de vivre dans un pays si vaste et majestueux. Or, cette année, la Journée mondiale de l’environnement vient souligner à quel point l’accès à la nature est vital pour tous, et combien la santé des écosystèmes joue un rôle fondamental quant à la qualité de vie dont nous jouissons dans le monde entier.

La Journée mondiale de l’environnement nous enjoint à léguer un monde plus propre à nos enfants et petits-enfants. Le changement climatique est une réalité. Il est en cours. Ni le déni ni aucun vote n’y changeront rien. C’est pourquoi notre gouvernement a pris des mesures concrètes pour faire face au changement climatique et protéger la pureté de notre air et de notre eau.

L’an dernier, nous avons instauré le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques. Conçu en partenariat avec les provinces et les territoires ainsi qu’en consultation avec les peuples autochtones, ce plan vise à établir une économie plus propre et plus innovante qui contribuera à réduire les émissions et à protéger notre environnement, tout en créant des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne.

Nous avons en outre initié un Plan révolutionnaire de protection des océans, lequel renforcera considérablement notre sécurité maritime et nos capacités de conservation des précieux écosystèmes océaniques canadiens. En collaboration avec nos partenaires autochtones et du Nord, nous examinons les différentes méthodes de protection de la « dernière zone de glace » qui, chaque été, conserve sa glace de mer.

Parallèlement, nous nous sommes engagés à conserver au moins 17 % des zones terrestres et des eaux intérieures du pays d’ici à 2020, tout en protégeant nos abondants écosystèmes marins et côtiers, dont nous en aurons restauré 5 % à la fin de cette année. Nous maintiendrons la collaboration entre autorités fédérales, provinciales et territoriales pour mieux protéger les espèces en péril et soutenir les efforts de restauration et de conservation des habitats.

Je suis fier du travail accompli par notre gouvernement (avec l’aide de partenaires du monde entier) en vue de combattre le changement climatique et de bâtir un avenir plus propre, plus sain et plus durable. Ce fut un honneur, l’an dernier, de finaliser, avec les chefs d’État de 194 autres pays, l’Accord historique de Paris, lequel prévoit des mesures ambitieuses pour lutter contre le changement climatique, nous adapter à ses effets et construire ensemble un monde durable. Le Canada s’est engagé à collaborer avec la communauté internationale en vue de protéger l’environnement que nous partageons tous.

Si ces mesures nationales et internationales marquent des avancées considérables eu égard à la protection de notre planète, elles restent insuffisantes. À l’heure où l’Accord de Paris commence à être en mis en œuvre, nous devons tous redoubler d’efforts et élever nos ambitions. Au Canada, nous sommes convaincus de l’exceptionnelle contribution que les peuples autochtones, les jeunes, et les diverses communautés du pays tout entier sont en mesure de réaliser en ce qui concerne la mise au point de solutions locales et concrètes pour faire face au changement climatique, tout en établissant une économie plus propre et plus innovante. Nous savons que nous devons tous nous impliquer davantage.

Ensemble, et ensemble seulement, nous pouvons préserver la pureté de l’air et de l’eau que nous partageons et léguer à nos enfants et petits-enfants une planète en meilleur état que nous l’avons trouvée.

Publications récentes