Friday, February 16, 2018 Les plastiques non-réutilisables seront interdits dans l’Etat indien du Maharashtra dès le mois de mars
Actualités

À partir du mois de mars 2018, le deuxième État le plus peuplé de l'Inde mettra en œuvre une interdiction de la plupart des types de plastiques non réutilisables. Le Maharashtra, où se trouve Mumbai, la plus grande ville d'Inde, appliquera une interdiction qui couvrera les sacs en plastique à usage unique, les panneaux flexibles, les bannières et les récipients et ustensiles jetables. Certaines exemptions seront autorisées pour l'emballage de produits alimentaires et autres. Pour augmenter l'efficacité de l'interdiction, le gouvernement de l'état organise une campagne de sensibilisation afin de s’assurer que les citoyens seront préparés aux nouvelles lois sont appliquées.

Ce n’est pas la première fois que le Maharashtra tente une interdiction en plastique. En 2005, la pollution plastique a été blâmée pour avoir obstrué les drains de Mumbai lors d'inondations dévastatrices qui ont paralysé la ville. L'année suivante, l'État a interdit les sacs en plastique à usage unique de moins de 50 microns. Les efforts antérieurs pour interdire les sacs en plastique ont eu peu d'impact en raison d'une application limitée et d'un manque de sensibilisation sur les raisons pour lesquelles l'interdiction était importante.

Dans toute l'Inde, de nombreuses interdictions de sacs en plastique ont récemment pris effet, reflétant une volonté nationale de s'attaquer au problème croissant de la pollution par les matières plastiques et de la gestion des déchets. Les interdictions ont fonctionné dans la plupart des régions mais le défi consiste en une application efficace et cohérente des nouvelles restrictions.

Cette fois-ci, le gouvernement de l'État du Maharashtra est déterminé à réussir. Outre la campagne de sensibilisation, le ministre de l'Environnement de l'Etat, Ramdas Kadam, rencontre des responsables locaux des différentes régions de l'Etat pour s'assurer que la mise en œuvre est uniforme et efficace. De plus, le gouvernement tend la main aux citoyens au niveau local, offrant des incitations financières aux villages et aux municipalités qui prennent des initiatives et s'attaquent eux-mêmes à la pollution par les plastiques.

L'objectif est de transformer un mouvement antipollution mené par l'État en un mouvement populaire, semblable au nettoyage menés sur la plage de Versova à Mumbai, où des milliers de bénévoles consacrent leur temps chaque week-end à ramasser des déchets sur la plage. Cette décision inititée par deux personnes il y a quelques années, est devenu le plus grand nettoyage de plage au monde.

L'interdiction devrait débuter en mars et se prolongera tout au long de l'année 2018. Cette décision coïncide avec le partenariat de l'Inde et de l'ONU, nommé pays hôte de la Journée mondiale de l'environnement, dont le thème cette année est la question de la pollution par les plastiques.

Publications récentes
Press Releases L'Inde donne le tempo dans la course mondiale pour combattre la pollution par les plastiques

05 juin 2018, New Delhi - L'Inde s'est engagée dans la lutte contre la pollution par les plastiques aujourd'hui en annonçant l'élimination de toutes les plastiques à usage unique dans le pays d'ici 2022.

Stories Le plastique : matériau artistique de l'ère moderne

Parfois, les mots ne suffisent pas. Les chiffres de la pollution par les plastiques sont bien connus. Treize millions de tonnes de déchets plastiques pénètrent dans nos océans chaque année.